ALLONS_ENFANTS.jpg
Generation 2022.jpg

ALLONS  ENFANTS

Long métrage documentaire

 

Réalisé par Thierry DEMAIZIÈRE et Alban TEURLAI

Écrit avec Elsa LE PEUTREC

En co-production avec Falabracks

1982. Le rap fait son apparition en France et aussitôt l’affaire est entendue ! Cette musique et la culture qu’elle véhicule, issues des quartiers noirs des USA, ne sont qu’une mode passagère. Elle disparaîtra aussi vite qu’elle est apparue.

 

2018. La culture rap est celle d’une grande partie de la jeunesse française. Les rappeurs occupent les premières places des charts, les taggers s’exposent à l’Elysée et les galeries en vue. Quant aux danseurs hip-hop, notamment français, ils sont de toutes les troupes internationales, de tous les concerts de stars.

 

Si le rap est sorti du ghetto culturel, on ne peut pas en dire autant de ceux qui l’écoutent, de ceux qui le dansent. Une frange de la jeunesse française, noire et maghrébine, le plus souvent pauvre, continue de vivre à l’écart, dans des banlieues dont on comprend de moins en moins ce à quoi les jeunes aspirent. C’est pour donner une chance à quelques-uns d’entre eux qu’a ouvert, en plein coeur de Paris, une filière unique. Tous les mois de septembre, une cinquantaine d’élèves issus des Zones d’Education Prioritaires se retrouvent au lycée Turgot. Ils n’ont pour point commun qu’une chose : leur amour de la danse hip-hop. Acceptés exceptionnellement à poursuivre leur scolarité à Paris, ils vont essayer de décrocher leur baccalauréat et, dans le même temps, de devenir les « meilleurs danseurs de France ». Pendant leurs années de lycée, ces jeunes, la plupart défavorisés, vont profiter des enseignements de professionnels - chorégraphes, sociétaires de la Comédie Française, artistes du Centre National de la Danse…- qui vont les pousser à donner tout ce qu’ils sont tout ce qu’ils taisent habituellement.

biolepacte.png
langfr-560px-Canal+.svg.png
Capture d’écran 2018-08-27 à 14.22.39.pn